La tradition de l’excellence, l’excellence de la tradition

Espace de rencontres, de partage et d’échanges des enseignants de FLE et de la section bilingue francophone du Lycée National „Mircea cel Bătrân” de Constanţa, Roumanie

Concursul « Jeunes francophones » 2016 – câteva creaţii ale elevilor CNMB


papa-noel-2-2   Les Aventures d’Éveline Réveillon

 

En Laponie c’est une très grande agitation! La nièce du Père Noël, Éveline Réveillon, a dépassé toutes les limites avec son impertinence! Au cours du dernier mois, elle est entrée secrètement dans la Grande Fabrique de Jouets pour se faire de nouvelles poupées, a mangé les petites maisons, c’est vrai délicieuses, les petits bonhommes en pain d’épice, a fait des avions en papier des partitions des chanteurs de Noël et, enfin et surtout, elle a donné des beignets aux rennes alors qu’elle savait très bien que les pauvres animaux vont se ballonner.

Le grand-père d’Éveline est très fâché contre elle et l’a appelée pour lui parler.

– Éveline, je t’ai demandé de prendre soin de ton comportement! Toi, plus que tout autre enfant, devrais te comporter mieux.

C’est mal. Éveline sait que c’est mal. Toujours, lorsque le Père ne l’invite pas à s‘asseoir sur ses genoux, il s’agit de quelque chose de très sérieux et désagréable.

– Car tu ne peux pas te permettre d’être une influence négative pour les enfants partout dans le monde, je dois te punir pour que tu retournes sur la bonne voie.

– Juste parce que je suis la nièce du Père Noël, cela ne veut pas dire que je dois être parfaite! Mais comme tu veux, mets-moi sur la liste des enfants désobéissants, dit Éveline en roulant les yeux.

– Je n’aime pas ton attitude, ma fille! Et reste calme, quiconque ferait ce que tu as fait, serait puni. En ce qui concerne la liste des enfants désobéissants, malheureusement tu ne vas pas t’en sortir si facilement. La punition est beaucoup plus dure : si tu ne corriges pas toutes les erreurs et si tu ne fais pas assez de bonnes actions jusqu’à Noël, je vais t’exiler en Lettonie.

– Eh bien, où aller?! J’ai seulement 11 ans, dit Éveline révoltée!

– Toi et les autres qui sont dans la même situation que toi, vous serez exilés à une fabrique de bottes de la Lettonie. Vous allez cirer des bottes et penser à ce que vous avez fait.

– Oh, non! Cela semble terrible! Attends… Il y a d’autres gamins qui pourraient être exilés?

– Oui, trois autres. Ils sont dans la salle d’attente, je dois leur donner les tristes nouvelles… répondit Père Noël en montrant une porte.

– Hmm… Je crois que j’ai une idée! Je vais parler avec eux!

– Voilà la petite Éveline Réveillon que je veux voir, a souri le Père en regardant Éveline qui gambadait vers la salle d’attente!

Permettez-moi d’expliquer. Éveline Réveillon, même si elle est seulement une enfant de 11 ans, est incroyablement intelligente. Elle a fait quelques calculs dans sa tête: en très peu de temps arrivera l’hiver et avec lui le Noël. Elle n’a pas de temps pour faire tellement de bonnes actions même si elle faisait un beau geste à chaque seconde. Correction : pas seule! La brillante idée de la petite Éveline Réveillon est de s’allier avec les trois autres effrontés pour former un groupement de bonnes actions. Ensemble, ils feront beaucoup plus de bonnes actions, assez pour rester en Laponie ! Je vous ai dit qu’elle est intelligente.

La seconde suivante, Éveline était avec Nippy Frostman, Brynnil Toffeestockings et Carol Ivyroine, les trois autres lapons menacés de l’exil.

Nippy Frostman est un très sympathique mignon bonhomme de neige. Il est respectueux, sage et obéissant. Vous vous demandez comment il est arrivé à être puni si durement? Il aimait les sucreries et un jour il a mangé beaucoup de sucettes, crème glacée, panettone et crème brûlée. Lorsque les gens lui ont demandé ce qu’il a mangé, il a eu honte et a menti : il a dit qu’il avait bu un seul bol de chocolat chaud avec des guimauves. Le Père a été désolé pour Nippy, mais le mensonge est un mensonge et on ne peut pas se faire pardonner si facilement.

Brynnil Toffeestockings est un elfe de l’importante famille Toffeestockings. Cette famille est connue dans la Laponie pour avoir la plus efficace fabrique de jouets. Brynnil, tenté par les beaux jouets fabriqués là, s’est absenté de l’école pour construire un train motorisé avec rail. C’est dommage qu’il ait été puni… Le jouet qu’il avait fait est vraiment réussi ! Il aurait certainement des chances de gagner le prix «Inventeur de l’année» pour son jouet créatif et innovant, si Père Noël ne l’avait pas confisqué.

Le dernier mais non en dernier lieu, c’est Carol Ivyroine, la plus aiguë voix du chœur de chanteurs clochettes de Noël de Laponie. C’est une clochette douée, mais avec trop de personnalité. Elle a été punie parce qu’elle n’a pas été respectueuse avec le chef d’orchestre et parce qu’elle a été égoïste lorsqu’elle a insisté que tout le spectacle de Noël fût composé de ses solos.

Étant donné qu’aucun d’entre eux ne voulait devenir cordonnier en Lettonie, nos héros ont accepté immédiatement l’offre prometteuse d’Éveline.

– Nous devons nous comporter comme une vraie équipe, a pris l’initiative Éveline.

– Oui, mais tout d’abord on a besoin d’un peu de style. Eh bien, vous en avez, moi, pas question, l’a interrompu Carol en agitant le ruban rose. Commençons par le nom: Brynnil Toffeestockings c’est trop long et pompeux. Ton surnom sera B.T. Il est moderne et a de la personnalité ! Nippy reste toujours Nippy. C’est un nom doux et mignon, tout comme toi. En ce qui concerne Éveline Réveillon, on va t’appeler Éve. C’est un surnom fort, énergique, parfait pour toi.

– Je ne sais pas quoi dire, je ne veux pas qu’on m’appelle Éve. Attendez! J’entends quelque chose! Quelqu’un crie!

Les quatre ont couru à la fenêtre où ils ont vu que la Petite Ville du Pain d’Épice était attaquée par Elfenstein, le plus grand, effrayant et mal élevé elfe de Laponie. Elfenstein est une grande créature, mauve, qui vit dans les bois et sort juste pour manger. Tout le monde se demande comment un elfe qui devrait être très petit, est plus grand que le ventre de Père Noël.

– Hé, toi! Arrête de manger les bonhommes en pain d’épice et leurs bâtiments, a crié Éveline arrivée déjà à un mètre de lui.

Alors, la grande monstruosité a tourné tout son corps en avançant lourdement mais d’un air menaçant. Il a regardé avec ses petits yeux la fillette rousse, a levé ses bras forts et épais, a ouvert sa grande bouche en montrant ses dents jaunes et tout à coup il s’est mis à pleurer.

– Elfenstein a faim, cria le grand elfe, des larmes aux yeux. Personne n’aime Elfenstein ! Personne ne nourrit Elfenstein !

– Ça suffit, calme-toi, a dit Éveline au petit monstre pleurard.

– Je comprends que tu as faim, mon pote… l’a encouragé Nippy, qui était lui aussi gourmand. Mais, maintenant que tu as mangé tellement de pain d’épice, je te suggère quelque chose : tu vas aider et réparer la ville pendant trois jours, et nous allons penser à quelque chose pour que tu jouisses de toute la nourriture dont tu as besoin.

– Comment puis-je aider ? Elfenstein a de grandes mains. Elfenstein est gaucher…

– En fait, tu es parfait pour pétrir la pâte. Tu as de grands bras forts, dit Monsieur le maire Gingembre, en faisant son apparition.

– On vous remercie, Monsieur Gingembre ! Maintenant, on vous prie de bien vouloir nous excuser, mais nous allons trouver une solution pour notre nouvel ami, ont dit les quatre héros.

Mais avant de pouvoir s’en aller, ils ont vu Ebenezer Scrooge courant vers eux. Pour ceux qui ne connaissent pas Monsieur Scrooge, c’est celui qui a été très égoïste, méchant et maussade jusqu’à ce que les trois esprits de Noël (le fantôme des Noëls passés, le fantôme du Noël présent et le fantôme du Noël du futur) lui ont rendu une visite pour le remettre sur les rails.

– Au secours ! J’ai entendu que vous êtes des héros ! Sauvez-moi, a crié le petit vieillard effrayé!

– Qu’est-ce qui t’est arrivé ?

– Les fantômes me poursuivent!

-Mais Ebenezer, tu es bon maintenant. Les fantômes auraient dû te laisser tranquille depuis longtemps…

– Hou, hou, hou! Nous sommes les fantômes! Nous sommes venues pour te hanter, ont fait les trois esprits!

– Hé, vous, pourquoi suivez-vous le pauvre vieillard ?! Ne comprenez-vous pas qu’il est bon maintenant ?, s’est exclamé B.T.sur un ton résolu.

– Mais oui, nous sommes fiers et nous sommes contents qu’il soit si bon, aimable et honnête maintenant, mais de nos jours, il est très difficile pour les fantômes de trouver un emploi… Comme personne ne nous emploie, nous nous sommes contentés d’effrayer Ebenezer, a avoué le fantôme du présent.

– Vous voyez, je ne suis employé nulle part. Tout le monde cherche des idées nouvelles, innovatrices, audacieuses et j’ai l’habitude de vivre dans le passé…, a affirmé l’esprit du Noël passé.

– Et je pense à ce qui pourrait arriver de pire. Il est bon d’être prudent, mais j’exagère et je gâte l’enthousiasme d’autres, soupira l’esprit du futur.

– Hmm … Intéressant … Mais quel est ton problème, demanda Carol, pointant vers le fantôme du Noël présent.

– J’ai le taux élevé de cholestérol.

– Une seconde ! J’ai exactement ce dont vous avez besoin ! Attendez, je vais donner quelques coups de fils.

B.T. s’est retiré dans un coin et a commené à appeler diverses personnes. Il était évident qu’il faisait partie d’une famille d’hommes d’affaires !

– Plus un mot, j’ai tout résolu. J’ai appelé le musée et toi, esprit du passé, je t’ai embauché comme guide. Tu aimes l’histoire, à ce que je comprends. Toi, le fantôme du futur, je t’ai embauché comme organisateur de mariages. Avec ton talent de penser à ce qui peut aller mal, tu pourras prévenir les incidents désagréables et tu offriras certainement aux invités le plus beau jour de leur vie. En ce qui te concerne, fantôme joufflu, je vais t’envoyer tous les 43 volumes du livre «Alimentation saine et exercices». Chaque volume a environ un millier de pages, ce qui devrait te tenir occupé pendant quelque temps.

– Merci de tout cœur ! Maintenant que nous avons quoi faire, nous volons à nos affaires, ont dit les trois fantômes en chœur!

– Ouais ! Je suis libre ! C’est fini avec l’hantise !, s’est exclamé Ebenezer. Que puis-je faire pour vous remercier?

– Rien, monsieur. C’était notre plaisir, a répondi Éveline poliment.

– Alors pouvez-vous m’aider avec une petite chose ? J’ai investi une partie de mes gros fonds dans un grand et beau chalet, entouré de sapins et de neige, j’ai embauché douze des plus grands chefs pour cuisiner pour ceux que j’avais l’intention de placer à l’abri, mais je ne sais plus qui y inviter. J’ai pensé à des biches orphelines, écureuils boiteux, mais j’ai l’impression que personne ne veut venir…

– Je crois que je sais qui vous sera utile ! Attendez ici !

Nippy s’est enfui et il est retourné en trois minutes avec Elfenstein par la main.

– Ebenezer, lui c’est Elfenstein. Il vit seul dans les bois et n’a rien à manger. Il est parfait pour votre abri !

– Bien sûr ! Je suis moi-même un peu seul. Non seulement je vais t’héberger et te nourrir des meilleurs plats, mais je vais t’adopter ! Tu seras mon fils, on va jouer ensemble, je vais t’inscrire à l’école et je vais te lire à l’heure du coucher !

– Hourra ! Elfenstein a trouvé un papa ! Elfenstein te prévient : Elfenstein est glouton, Elfenstein mange beaucoup. Elfenstein est en pleine croissance.

– Pas de problème, mon fils ! J’ai douze chefs habiles qui vont cuire des tonnes de nourriture pour toi. Et si cela ne suffit pas, je vais te laisser les manger eux aussi. Merci, les gamins, parce que vous m’avez offert la chose la plus précieuse du monde : un enfant.

– Elfenstein apprécie, a ajouté le grand elfe.

Les deux se sont pris par la main pour rentrer à la maison. Nos héros étaient très fiers d’eux-mêmes, mais aussi épuisés, donc ils sont allés chez eux pour se reposer pour le lendemain.

Enfin, le monde a appris les bonnes actions de nos héros et qu’ils méritent de rester en Laponie.

Maintenant que  Noël est arrivé, tout a été résolu et toute la Laponie est comme une grande famille: Père Noël et Éveline Réveillon ont invité le Lapinou de Pâques et les trois fantômes du Noël au déjeuner. Elfenstein et son père, Ebenezer Scrooge, profitent de leur premier Noël ensemble. Nippy mange déjà le septième déjeuner de la journée. Carol se prépare pour le grand spectacle de Noël parce qu’elle sera la vedette du spectacle, et B.T. est initié dans le secret du polissage des marionnettes en bois par son père, Monsieur Toffeestockings père.

N’est-il pas vrai que vous nos héros bien-aimés vont vous manquer ? Eh bien, ce n’est pas le cas ! Ils ont aimé tellement à aider le monde, qu’ils ont promis de poursuivre cela très longtemps dorénavant, et vous allez entendre davantage parler de leurs aventures, sinon de moi, au moins de Rymes, la plus informée journaliste de Laponie!

Alim Derya, 10e C, professeur Olivia Frentiu, C.N.M.B., Constanta

Noël ineffable

 

Je vais à la fenêtre où des flacons m`attirent

C`est vulgaire, comme ils forment un rythme de froid

Leur chute, leur gaspillage murmurent un sonnet de Noël

Et moi, je me tiens à l`écart, sans aucune parole.

 

Sur la glace : les ombres des Rois mages

Ils veillent l`Étoile divine

Et toutes les lumières de monde s`allient dans mon cœur,

La place où autrefois il y eu un abîme indéfini.

 

Des clochettes dominent le passé,

Le présent et l`avenir ,

Tout ce qui est impalpable

Le Démiurge .

Maria Emanuela Suță, 10e F

Collège National «Mircea cel Bătrân» Constanța

Noël

Quel beau matin !
Il gèle. Il a neigé avec de gros flacons.
Les enfants se sont réveillés et voilà,
Déchaussés, ils courent, joyeux, pour voir
Dans les souliers cirés,
Ce qu’ils ont reçu du ciel,
Et quelles surprises étonnantes
Leur a faites Père Nicolas.

Les bougies brûlent aux fenêtres,
Dans la nuit ténébreuse,
Elles éclairent la place entière:
C’est la nuit des merveilles,
La fête des lumières,
Et des rois.
On attend impatiemment
La plus chère des fêtes
Apportée par Père Noël.

Avec de larges sourires
Et parés comme pour une fête,
Animés d’une nouvelle vie,
Tous se dirigent vers l’église
Pour écouter la messe,
Pieux, à minuit,
Dans la petite église ancienne.
La fête unique :
La Naissance du Saint Enfant,
L’apparition tellement attendue
De Jésus Christ sur la Terre.

 

Gurǎu Iulia, 10e F, C.N.M.B. Constanta

                                         Prof. Frentiu Olivia

 

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 08/01/2017 par dans Activités, Concours, et est taguée , , , .

Compteur de visites

  • 7,513 visiteurs depuis le 15 septembre 2013

Entrez votre adresse de courriel pour recevoir des nouvelles de ce site.

Rejoignez 9 autres abonnés

Catégories

Archives

%d blogueurs aiment cette page :